90 ans de l’Œuvre des Pupilles

Solidarité - Le 04 mai 2016

Le 27 mars 2016, l’Œuvre des pupilles orphelins de fonds d’entraide des sapeurs-pompiers de France (ODP) a fêté ses 90 ans d'existence.

Logo ODP

Lettre ouverte aux sapeurs-pompiers de France

Chers sapeurs-pompiers,


Vous me connaissez probablement : on trouve des articles à mon sujet, chaque mois, dans ce magazine ! Si toutefois j’ai décidé aujourd’hui de prendre ma plume et d’écrire quelques lignes, à mon tour, c’est parce que le mois de mars a pour moi une saveur particulière. En effet, je suis née le 27 mars 1926, au sein d’une famille soudée, celle des sapeurspompiers autour de leur Fédération nationale. À la fin du mois, je fêterai donc mes 90 ans. Voilà pourquoi je souhaite, aujourd’hui, en votre compagnie, revenir sur mon parcours et sur cette vie riche en rencontres.


Tout a commencé pour moi grâce à la FNSPF, alors présidée par le commandant Guesnet. Il avait à coeur d’épauler les orphelins de sapeur-pompier dont un parent était décédé en service commandé, et m’a, dès ma naissance, transmis ce goût de l’entraide, du partage et de la solidarité propre à notre communauté, socle du faisceau fraternel qui fonde l’action fédérale.


Sans doute me voyez-vous comme une vieille dame. Et pourtant, ne vous fiez pas à mon âge ! Je n’ai eu de cesse, tout au long de ces années, d’être énergique, volontaire et dynamique. Mon envie d’innover et de m’améliorer m’a permis de prolonger ma jeunesse. En 90 ans, j’ai vécu des moments très difficiles mais aussi de grandes joies et ai marqué, je crois, de nombreuses générations. Mon expérience et ma sagesse m’ont valu le rôle de matriarche au sein de notre famille qui, au fil des années, s’est véritablement agrandie. De nouveaux membres nous ont rejoints, souvent dans des périodes difficiles et douloureuses. J’ai essayé de leur apporter réconfort et soutien, et ai veillé à ce qu’ils soient, dès lors, partie intégrante de notre famille belle et unie.


De nombreux moments me restent en mémoire mais il y en a deux dont je me souviens avec une émotion particulière. L’année 1993, lorsqu’il a été décidé que je prendrai sous mon aile les enfants dont le père est décédé hors service. Et puis l’an 2000, quand il m’a été confié la mission statutaire, partagée avec la Fédération nationale et la Mutuelle nationale des sapeurs-pompiers, d’aider les sapeurspompiers se trouvant en situation de précarité. Cette mesure s’inscrit parfaitement dans ce qui me caractérise : la solidarité.


Cette solidarité que j’ai, une fois de plus, retrouvée lors de l’Assemblée générale du 25 septembre 2015, à Agen. Ce jour-là, il a été décidé d’ouvrir la prise en charge « hors service » aux enfants de sapeur-pompier dont le / la conjoint(e) est décédé(e). Notre famille nombreuse va donc continuer encore à s’élargir. J’en suis particulièrement fière. La grand-mère que je suis a également vécu des moments de grand bonheur grâce aux nombreux enfants dont elle a pris soin. J’ai eu l’immense joie de les voir grandir, se construire, et ai pu les accompagner dans les étapes importantes de leur vie. Mariage, naissance, installation, diplôme : que d’occasions de les féliciter et de les entourer ! Encore aujourd’hui, j’ai à coeur d’être à leurs côtés dans leurs projets. Qu’ils passent le permis de conduire, essayent d’obtenir le Bafa ou créent leur entreprise, ils savent qu’ils peuvent se tourner vers moi. Je suis là pour les aider et les choyer. N’est-ce pas, après tout, ce que l’on attend d’une grand-mère ? Et 90 ans ne signifie pas être impotente, bien au contraire ! Je peux vous assurer que je vais continuer à vous surprendre, à vous étonner. Je compte bien vieillir encore longtemps, sans jamais oublier d’innover, pour le bien-être de mes pupilles et de toutes ces familles que j’accompagne.


1926-2016 : décidément, que de chemin parcouru ! Quelle histoire ! Ce n’est pas sans émotion que je m’apprête donc à souffler mes 90 bougies. Au fil des mois, j’aurai bien sûr à coeur de revenir sur mon histoire, sur NOTRE histoire et de vous faire participer à cet anniversaire si particulier. Ensemble, nous allons fêter ces 90 années de vie consacrées à la solidarité. Nous rendrons hommage à tous ceux et toutes celles qui, depuis 1926, ont contribué à me faire grandir, à me faire vivre, à me faire avancer, et m’ont aidée à devenir celle que je suis aujourd’hui.


Je vous remercie, toutes et tous, de ce que vous m’avez apporté. Mon rôle et celui de ma famille sont loin d’être achevés. Nombreux sont ceux qui comptent sur nous. Je sais que, pour ne pas les décevoir, je peux compter sur votre solidarité et votre générosité.
Je vous embrasse…


L’OEuvre des pupilles

En savoir plus