Bilan colloque : Surveillance des baignades

Institutionnel - Le 14 janvier 2016

Ce colloque s'est déroulé du 26 au 27 novembre 2015.

Le succès incontestable du colloque sur la surveillance des baignades et des activités nautiques, organisé à Royan, en Charente-Maritime, les 26 et 27 novembre 2015, a pu se mesurer au travers des 12 SDIS présents.

Toutes les façades maritimes métropolitaines étaient représentées, la Manche, l’Atlantique et la Méditerranée.

Ces « maritimes » étaient accompagnés par des SDIS de l’intérieur pour qui, la surveillance de plans d’eau fait également partie des missions estivales.

 

Il revenait au Président du conseil d’administration du  SDIS 17 d’ouvrir le colloque. Le Président du SDIS 17 a consolidé, s’il en était besoin, la détermination à poursuivre l’engagement en faveur de la protection des populations sur le domaine particulier de la surveillance des plages.

 

Il s’en s’est suivi différentes présentations :

  • Les dispositifs actuels de surveillance des plages étaient présentés par les départements de l’Aude, du Morbihan et de la Charente-Maritime :
    • Ces présentations successives reprenaient les motifs de l’investissement des SDIS dans la mise en place de la surveillance des baignades.
    • Les organisations étaient détaillées tout comme la méthode sur l’analyse de dangerosité des plages et les réponses apportées.
    • Un focus sur le BNSSA, sur le stage d’adaptation à la surveillance, sur le secourisme et le SPV SBAN ont permis de saisir toute la complexité des formations dans ce domaine.
    • La gestion administrative, élément indispensable aux bonnes relations entre collectivités, stagiaires, sauveteurs et  le SDIS était abordée de manière précise.
    • Le volet financier est le document qui a permis un débat technico réglementaire, aux réponses du même ordre.
    • Le partage des difficultés rencontrées, dans les relations avec les autres organismes, le recrutement, la formation et la fidélisation des sauveteurs, semble avoir obtenu des réponses.
    • Enfin, le thème du volontariat a été abordé, notamment pour mettre en évidence le vivier que représente ces jeunes sauveteurs saisonniers dans un potentiel recrutement de SPV ou dans un dispositif lors d’événement majeur.

 

  • Monsieur Christian Belhache, magistrat honoraire et maitre-nageur sauveteur, a apporté son expertise pour tracer l’aspect réglementaire et juridique s’appuyant sur son ouvrage « le traité pratique sur le droit des baignades » qui fait référence dans le domaine des droits, des devoirs et des obligations pour prévenir les risques liés à la baignade.

 

En effet, la législation et la réglementation en matière de baignades sont complexes et mal connues des acteurs.

 

  • Le colonel Grohin, directeur départemental adjoint du SDIS 30, représentant la FNSPF, a mis en évidence la stratégie des SDIS en matière de surveillance des baignades.

 

Il a développé l’actualité réglementaire liée à la surveillance des baignades, et les propositions apportées par la fédération nationale.

La régularisation du PSE2 pour les SDIS formateurs BNSSA, la mise à jour de l’arrêté du 6 avril 1998 (Circulaire 86-204 du 19/06/86) sont des axes importants mis en évidence dans la présentation fédérale.

Une enquête sur la place des  sapeurs-pompiers dans la surveillance des baignades est prévue par la FNSPF en 2016, car les sapeurs-pompiers sont les plus implantés sur les plages françaises, et proposent aux collectivités une véritable organisation des secours, notre cœur de métier par excellence.

 

Les interventions étaient présentées essentiellement sous forme de diaporama, suivies d’un moment d’échange.

 

Les débats animés ont permis de constater une volonté de partager les méthodes de travail et les documents.

On a constaté que les SDIS avaient des organisations différentes, en raison de l’implication partielle ou totale, mais aussi par la multitude d’acteurs locaux.

Ces débats ont permis à chacun de s’enrichir des méthodes.

 

Les constats ont été suivis de propositions dont celle de partager rapidement au travers d’un nouveau colloque, mais aussi d’accueillir des responsables de la surveillance des baignades lors des stages d’adaptation à l’emploi du SDIS 17.

 

Le colonel Pascal Leprince, Directeur départemental du SDIS 17, a clôturé ces deux demi-journées d’échange, soulignant l’attachement qu’il avait de mettre à disposition les expériences. S’inspirer de l’histoire des autres, c’est cet esprit de partage, de donner aux SDIS qui veulent s’engager, les méthodes, les règles administratives et financières.

Le temps ainsi gagné sera une source d’efficacité toujours recherchée par notre communauté.

 

Auteur du texte : Commandant David CARON.

Crédit photo : Dimitri Labarsouque / service communication SDIS17