Flash info FNSPF n°12 - 2015

Institutionnel - Le 10 juillet 2015

Réaction de la FNSPF au projet de fermeture de centres d’incendie et de secours en Loire-Atlantique

Projet de fermeture de centres d’incendie et de secours en Loire-Atlantique :
La FNSPF dénonce une atteinte inacceptable aux secours de proximité et apporte son soutien aux sapeurs-pompiers menacés

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France dénonce l’annonce brutale par le président du Conseil départemental de Loire-Atlantique mardi 30 juin aux élus des communes de ISSE et St VINCENT DES LANDES de la fermeture de leurs centres d’incendie et de secours.

Elle souligne les conséquences néfastes de ce projet :

  • sur le niveau de protection des populations au quotidien comme en temps de crise, alors que la rapidité d’intervention est dans la réponse à l’urgence l’enjeu majeur pour la sauvegarde des vies humaines ;
  • sur la pérennité des secours de proximité dans les communes concernées mais au-delà dans l’ensemble du département, compte tenu de son impact particulièrement négatif sur la mobilisation des sapeurs-pompiers volontaires ;
  • sur le développement de la citoyenneté et le recrutement des sapeurs-pompiers volontaires.

La FNSPF rappelle que le volontariat représente moins de 15% des dépenses de fonctionnement et 69% des interventions des SDIS.

Cette annonce vient s’ajouter au projet de fermetures de centres dans le département du Calvados.

Dans ce contexte, la FNSPF dénonce une nouvelle illustration de la tentation dangereuse de faire porter la recherche nécessaire d’économies sur le volontariat, en totale contradiction avec les engagements pris au niveau national en faveur du maintien du maillage territorial, des secours de proximité, ainsi que du développement du volontariat. 

La Fédération nationale apporte dès lors son appui complet aux sapeurs-pompiers volontaires, menacés dans leur engagement, et l’Union départementale des sapeurs pompiers de Loire-Atlantique qui, tout en affirmant sa volonté de dialogue avec le président du Conseil départemental, a immédiatement condamné cette annonce, exprimé sa solidarité aux sapeurs-pompiers concernés et affiché son soutien au rassemblement organisé dimanche 12 juillet 2015 à 12 heures dans les centres de secours à l’initiative des élus locaux.