Flash info FNSPF n°20 - 2015

Institutionnel - Le 20 novembre 2015

20 novembre 2015 - Maintien des célébrations de Sainte-Barbe

"Respect de nos traditions, affirmation de nos valeurs, hommage aux victimes.

Depuis les attentats du 13 novembre dernier et la déclaration de l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national, la FNSPF et la DGSCGC ont échangé en vue d’apporter une réponse coordonnée et cohérente sur l’impact de cette situation sur les prochaines célébrations de Sainte-Barbe.

D’un commun accord, il a été convenu d’appeler au maintien tant des cérémonies que des moments de convivialité organisées dans ce cadre, en respectant la dignité et la sobriété adaptées au contexte.

Plusieurs considérations motivent cette décision :
- l’importance de ces célébrations annuelles pour la vie des centres d’incendie et de secours, l’unité du corps des sapeurs-pompiers , sa reconnaissance par les autorités, mais aussi pour la valorisation tant de l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires pour lesquels elles constituent un élément important de contre-don et un moment d’expression et d’échanges ,que de l’apport des sapeurs-pompiers à la cohésion nationale autour des autorités de l’Etat, des élus et de la population ;

- leur absence d’impact opérationnel au regard de l’importance des effectifs et du maillage territorial ;

- le souci de marquer, par un respect des traditions de notre communauté, notre volonté collective de poursuivre et défendre notre vie sociale par ces temps de cohésion ;

- enfin, leur étalement dans le temps : si les cérémonies départementales se déroulent souvent durant les premiers jours de décembre, les cérémonies locales s’étendent sur près de deux mois entre la mi-novembre et la mi-janvier ; la période de réserve liée aux prochaines élections régionales a en outre conduit nombre de casernes à repousser ces manifestations sur janvier.

Naturellement, ces célébrations pourront opportunément être l’occasion d’hommages aux victimes des attentats et à l’action des sapeurs-pompiers pour la sécurité nationale."