Présidents d'honneur de la Fédération

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France compte 3 présidents d’honneur : le colonel Bernard Janvier, le colonel Daniel Ory et le colonel Richard Vignon.

Colonel Bernard Janvier

Ce fils unique de sapeur-pompier, originaire de l’Ain suit des études de mathématiques puis décide de préparer le concours d’officier pendant son service militaire afin de devenir sapeur-pompier professionnel. Durant sa carrière, il a été successivement directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Drôme, de la Seine Maritime et des Yvelines. Il a été président de la Fédération de 1989 à 1997, succédant au colonel André Sibué.

Sous sa présidence, la FNSPF s’engage sur la voie des réformes, notamment :

  • protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires
  • création d’une sous-direction des sapeurs-pompiers
  • lois du 3 mai 1996 sur la départementalisation et le développement du volontariat
  • déblocage de 2 000 postes de sous-officiers
  • constitution du comité  fédéral d’histoire
  • développement des activités fédérales.

Il  est promu dans l'ordre de la légion d’honneur en 1996 et  reçoit la médaille d'or du mérite fédéral 2 ans plus tard.

Colonel Daniel Ory

Issu d’une famille de sapeurs-pompiers, il fait son service national à la brigade des Sapeurs-pompiers de Paris et devient sapeur-pompier professionnel au centre de secours principal de Bar-le-Duc, sa ville natale. Il devient alors chef du centre de secours, mute à Macon en qualité de Chef de Centre, Inspecteur Adjoint puis est promu chef de bataillon et directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Haute-Saône et de l’Ain. Il s’engage également dans la vie associative en étant notamment président de la région Bourgogne Franche-Comté et membre du comité exécutif de la FNSPF.

« Le métier de SP que j’exerce avec passion s’inscrit dans une trajectoire naturelle qui intègre étroitement la vie associative de la profession » explique-t-il.

C’est donc tout naturellement qu’il brigue la présidence de la Fédération. Lors du Congrès national, tenu à Lyon en 1997, il en prend alors la tête succédant à Bernard Janvier. Son mandat a été marqué par une dimension sociale conférée à l’action fédérale et par l’achat d’un immeuble pour regrouper dans la Maison des Sapeurs-Pompiers de France, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, l’Œuvre des pupilles, et une représentation de la Mutuelle nationale des sapeurs-pompiers de France. Il a obtenu la médaille d’or de la Fédération et a été promu officier dans l’ordre national du mérite et chevalier dans celui de la Légion d’honneur. Aujourd’hui, il reste très actif à la tête de la commission fédérale des Anciens !

Colonel Richard Vignon

Sa carrière de sapeur-pompier professionnel le mène du Val-d’Oise à la Seine-et-Marne, en passant par le Vaucluse et les Hautes-Pyrénées.

« Choisir d’être sapeur-pompier professionnel procède d’un engagement citoyen. Je n’imagine pas ce choix sans l’investissement associatif, par lequel s’exprime aussi la volonté de participer pleinement à la vie de la société. »

Cet engagement associatif le conduit, dès 1996, au conseil d’administration puis au comité exécutif fédéral, avant d’accéder à la présidence en 2003.

 « Cette institution est un formidable outil de réflexion et de proposition, grâce auquel il devient possible de peser sur l’avenir de la sécurité civile et d’œuvrer à son amélioration. »

Premier sapeur-pompier à être nommé Préfet en septembre 2012, il a laissé sa place au colonel Eric Faure.


Partager cet article :