Présidents d'honneur de la Fédération

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France compte 3 présidents d’honneur : le colonel Bernard Janvier, le colonel Daniel Ory et le colonel Richard Vignon.

Colonel Bernard Janvier

Ce fils unique de sapeur-pompier, originaire de l’Ain suit des études de mathématiques puis décide de préparer le concours d’officier pendant son service militaire afin de devenir sapeur-pompier professionnel. Durant sa carrière, il a été successivement directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Drôme, de la Seine Maritime et des Yvelines. Il a été président de la Fédération de 1989 à 1997, succédant au colonel André Sibué.

Sous sa présidence, la FNSPF s’engage sur la voie des réformes, notamment :

  • protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires
  • création d’une sous-direction des sapeurs-pompiers
  • lois du 3 mai 1996 sur la départementalisation et le développement du volontariat
  • déblocage de 2 000 postes de sous-officiers
  • constitution du comité  fédéral d’histoire
  • développement des activités fédérales.

Il  est promu dans l'ordre de la légion d’honneur en 1996 et  reçoit la médaille d'or du mérite fédéral 2 ans plus tard.

Colonel Daniel Ory

Issu d’une famille de sapeurs-pompiers, il fait son service national à la brigade des Sapeurs-pompiers de Paris et devient sapeur-pompier professionnel au centre de secours principal de Bar-le-Duc, sa ville natale. Il devient alors chef du centre de secours, mute à Macon en qualité de Chef de Centre, Inspecteur Adjoint puis est promu chef de bataillon et directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Haute-Saône et de l’Ain. Il s’engage également dans la vie associative en étant notamment président de la région Bourgogne Franche-Comté et membre du comité exécutif de la FNSPF.

« Le métier de SP que j’exerce avec passion s’inscrit dans une trajectoire naturelle qui intègre étroitement la vie associative de la profession » explique-t-il.

C’est donc tout naturellement qu’il brigue la présidence de la Fédération. Lors du Congrès national, tenu à Lyon en 1997, il en prend alors la tête succédant à Bernard Janvier. Son mandat a été marqué par une dimension sociale conférée à l’action fédérale et par l’achat d’un immeuble pour regrouper dans la Maison des Sapeurs-Pompiers de France, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, l’Œuvre des pupilles, et une représentation de la Mutuelle nationale des sapeurs-pompiers de France. Il a obtenu la médaille d’or de la Fédération et a été promu officier dans l’ordre national du mérite et chevalier dans celui de la Légion d’honneur. Aujourd’hui, il reste très actif à la tête de la commission fédérale des Anciens !

Colonel Richard Vignon

Sa carrière de sapeur-pompier professionnel le mène du Val-d’Oise à la Seine-et-Marne, en passant par le Vaucluse et les Hautes-Pyrénées.

« Choisir d’être sapeur-pompier professionnel procède d’un engagement citoyen. Je n’imagine pas ce choix sans l’investissement associatif, par lequel s’exprime aussi la volonté de participer pleinement à la vie de la société. »

Cet engagement associatif le conduit, dès 1996, au conseil d’administration puis au comité exécutif fédéral, avant d’accéder à la présidence en 2003.

 « Cette institution est un formidable outil de réflexion et de proposition, grâce auquel il devient possible de peser sur l’avenir de la sécurité civile et d’œuvrer à son amélioration. »

Premier sapeur-pompier à être nommé Préfet en septembre 2012, il a laissé sa place au colonel Eric Faure.


Partager cet article :


Avis de décès

[AVIS DE DÉCÈS]

La FNSPF, l'ODP et la MNSPF ont le regret de vous annoncer le décès en service de deux sapeurs-pompiers, à moins de 48 heures d’intervalle, dans deux événements distincts.

- Le sergent-chef Richard METEAU est décédé en service commandé, le 17 octobre 2017, à l’âge de 44 ans. Sapeur-pompier du corps départemental de Haute-Savoie, il était affecté en tant que sapeur-pompier professionnel au centre de secours d’Epagny (74) et en tant que sapeur-pompier volontaire au CSI de Saint-Jorioz (74). Il a été victime d’une chute depuis l’échelle de son véhicule d’intervention "EPA". Il était marié et père de trois enfants.

- Laurent LOPEZ est décédé en service, jeudi 19 octobre 2017, à l’âge de 27 ans. Sapeur-pompier volontaire du corps départemental du Gard, il était affecté en tant que au centre de secours d’Uzès (30). Il a été victime d’un accident de la circulation en sortant de garde. Il était père d’un enfant âgé de moins d’un an.

Des informations complémentaires sur les modalités horaires des obsèques seront communiquées ultérieurement.

Toutes nos pensées vont vers leur famille, leurs collègues et leurs amis.